En quoi la data est-elle un levier de croissance à prioriser pour les entreprises ?

Comment utiliser Sofacto ?

Créez et envoyez vos factures facilement. Créez vos propres modèles de factures, envoyez-les à vos clients et gardez un œil sur vos finances.

À l’ère du big data, la récolte et l’analyse de données font partie des priorités des entreprises. Pourtant, elles sont encore nombreuses à les négliger, généralement par manque de moyens ou d’informations. Quelles sont les opportunités offertes par la data et quel est son impact sur la croissance d’une entreprise ? SOFACTO se penche sur le sujet.

Un décalage certain entre envie et moyens

Ces dernières années ont été marquées par un contexte d’accélération de la transformation digitale des entreprises, en grande partie en réponse aux enjeux de la crise sanitaire. De plus en plus de dirigeants voient dans le numérique une opportunité de se développer économiquement. Aujourd’hui, c’est le client qui est au cœur de la stratégie des entreprises. Répondre à ses envies et entretenir avec lui une relation privilégiée est un impératif que beaucoup s’évertuent à respecter. Toutefois, pour connaître un client et anticiper ses besoins, un facteur essentiel entre en jeu : la data.

Si une majorité de dirigeants reconnaît l’importance de la récolte et de l’analyse de données, ils estiment en parallèle que les moyens mis à leur disposition sont insuffisants pour en tirer pleinement profit. D’après une étude réalisée par YouGov à destination de Tableau Sofwtare, on apprend que 87% des décideurs affirment que la data est un levier de croissance pour leur entreprise. Pour aller plus loin, on constate que 59% d’entre eux utilisent ces données quotidiennement pour prendre des décisions, et que celles-ci servent par exemple au développement de nouveaux produits et services (81%), à la planification des activités de l’entreprise (81%) ou encore à la segmentation des clients (82%).

Si ce bilan semble plutôt positif au premier abord, l’étude menée par YouGov soulève une problématique importante par la suite : la data n’est pas assez – ou mal – exploitée. Toujours d’après le même panel de dirigeants, 34% pensent que leur entreprise ne tire pas suffisamment profit des données récoltées. Comment expliquer un tel décalage ? Tout simplement par un manque de moyens. En effet, 73% des décideurs affirment que le manque de moyens humains est la cause principale de cette sous-utilisation de la data. Un déficit au niveau des outils appropriés (42%) ainsi que des compétences insuffisantes (39%) sont également invoquées.

Ainsi, on voit très clairement qu’un travail de fond est à opérer au sein des entreprises si elles souhaitent s’orienter totalement dans un esprit data-driven.

Les enjeux du management des données

On vient de le voir, la pleine exploitation des données passe par une restructuration des entreprises, tant au niveau des moyens mis à disposition que du management et de la philosophie à adopter. Ce constat est d’autant plus vrai quand on se penche sur le cas des TPE-PME qui sont – toujours selon YouGov – 14% à utiliser une solution data analytics. Il est donc primordial d’éduquer à la question de l’importance de l’exploitation des données, notamment auprès des structures les plus modestes.

En fonction des objectifs, des moyens ainsi que de la taille de l’entreprise, il est possible de solliciter différents prestataires pour travailler sur le domaine de la data. Il est cependant important de souligner que la France fait actuellement face à une pénurie en la matière. En effet, depuis la crise sanitaire, les experts dans le domaine sont sollicités de toutes parts. Recruter en interne peut donc s’avérer complexe.

Dans un contexte idéal, on ne peut qu’encourager chaque dirigeant à installer progressivement la culture de la data à chaque strate de l’entreprise. La sensibilisation aux opportunités offertes par l’analyse de données ainsi que la formation à la manipulation et à la compréhension de ces dernières devraient faire partie des priorités. 

Il existe toutefois certains obstacles qui freinent les entreprises dans leur approche data-driven. Parmi elles, on peut évoquer les dangers d’une organisation en silos, une trop grande hétérogénéité des solutions en interne qui empêche le partage de données dans des formats cohérents ainsi que la question de la protection des données à travers le RGPD.

Quel est l’impact de la data sur la croissance d’une entreprise ?

Une statistique fournie par l’étude YouGov pour Tableau Software résume assez bien le rôle de la donnée au sein d’une entreprise : 27% des décideurs affirment que leur entreprise n’aurait pas connu la pérennité sans récolte et analyse de la data. Une autre étude réalisée par l’OCDE va également dans ce sens. Celle-ci affirme que les premières entreprises à avoir pris conscience de l’importance de la donnée ont pu augmenter leur productivité de 5 à 10% par rapport à leurs concurrents directs.

L’enjeu principal pour les entreprises est de transformer une data brute en une data intelligente. Pour cela, il est nécessaire que les décideurs s’interrogent sur leurs besoins et les retombées à la clé. Le meilleur moyen pour extraire de la donnée pertinente reste encore la création de tableaux personnalisés conçus pour répondre à des objectifs prédéfinis. Au plus cette donnée est traitée dans une optique de temps réel, au plus les décisions prises en conséquence auront un impact fort sur l’entreprise. À cet effet, le déploiement de procédures qui tendent vers l’automatisation est par exemple un excellent moyen de débloquer du temps que les collaborateurs peuvent réinjecter dans des tâches à plus forte valeur ajoutée telle que l’analyse de ces données.

Pour contribuer au développement des entreprises, une solution SaaS comme Sofacto répond parfaitement à toutes ces problématiques. Logiciel de facturation dématérialisée relié à l’écosystème Salesforce, il permet – entre autres – d’analyser la data client récoltée tout en contribuant à l’automatisation de nombreuses tâches chronophages.

Plus d'articles :

Facturation récurrente : simple tendance ou réelle opportunité à saisir ?

De plus en plus d’entreprises proposent à leurs clients de s’essayer à un système d’abonnement basé sur la facturation récurrente. Cette tendance enclenchée depuis plusieurs années déjà n’a rien d’un heureux hasard. Au croisement d’un consommateur à la recherche de plus de considération et de la démocratisation du paiement en ligne, nombreuses sont les entreprises à avoir pris le virage de l’abonnement – et par extension – de la facturation récurrente. Une stratégie payante ?

Lire plus