Quels indicateurs faut-il suivre pour piloter son entreprise ?

Indicateur de performance

Comment utiliser Sofacto ?

Créez et envoyez vos factures facilement. Créez vos propres modèles de factures, envoyez-les à vos clients et gardez un œil sur vos finances.

Pour assurer le bon fonctionnement de votre entreprise et qu’elle soit rentable, il convient de suivre des indicateurs de performance. Découvrons ensemble les KPIs propres à la comptabilité, mais aussi comment choisir ceux qui correspondent vraiment à vos besoins.

Les indicateurs de pilotage comptables et financiers

Pour piloter votre entreprise en termes de comptabilité et finance, il vous est fortement recommandé de suivre ces indicateurs de performance :

Suivi de trésorerie 

Suivre la trésorerie de votre entreprise permet de s’assurer des liquidités disponibles et de vérifier si vous pouvez respecter votre trésorerie prévisionnelle.

En effet, il vous est conseillé d’établir un plan de trésorerie dans le cadre d’un bilan prévisionnel. Ce plan est à mettre à jour régulièrement afin d’anticiper les éventuels trous de trésorerie et de trouver des solutions pour se financer.

Suivi de l’écart de chiffre d’affaires

Grâce à ce plan de trésorerie prévisionnel, vous pouvez comparer vos performances financières réelles avec celles prévues. Ce suivi est utile pour analyser l’évolution de votre activité et de réajuster vos objectifs annuels si besoin.

Suivi des créances clients ou fournisseurs 

Garder un œil sur les retards de paiement ou les impayés vous permet d’avoir une marge de manœuvre pour anticiper les potentiels ajustements de financement, les relances à effectuer, les délais à négocier, etc.

Seuil de rentabilité

Il s’agit du niveau de chiffre d’affaires en-dessous duquel il ne faut pas descendre pour rester rentable. Il va vous aider à savoir à quel moment votre entreprise atteint son équilibre financier.

Marge de l’entreprise 

La marge brute ou marge commerciale vous donne la possibilité de comprendre si votre activité dégage des bénéfices ou non. Ce calcul mesure l’efficacité de votre entreprise et assure sa rentabilité. Il reflète l’écart entre votre chiffre d’affaires et votre coût de revient. Pour ce faire, il faut soustraire tous les coûts liés à votre activité à votre chiffre d’affaires. Donc, plus votre marge est élevée, plus votre entreprise est rentable.

Besoin en fonds de roulement

Le BFR correspond au besoin de financement nécessaire au cycle d’exploitation de l’entreprise [1]. Il se calcule de la façon suivante : (Créances clients) + (Stocks) – (Dettes fournisseurs) et requiert d’optimiser 3 délais :

  • Délai de paiement des fournisseurs,
  • Délai de rotation des stocks,
  • Délai de règlement des clients.

     

Capacité d’autofinancement

Elle permet de comprendre la santé financière de votre entreprise, dans la mesure où vous pouvez comparer son évolution sur plusieurs mois voire années. La capacité d’autofinancement évalue l’excédent de ressources générées par votre entreprise lié à l’augmentation de votre fonds de roulement ou à la réalisation de nouveaux investissements par exemple.

Excédent brut d’exploitation

L’EBE vous aide à définir ce qu’il vous reste une fois que vous avez payé vos employés, vos impôts et vos taxes. Il se calcule de la sorte : (Valeur ajoutée) + (Subventions d’exploitations) – (impôts et taxes) – (charges du personnel). Il indique ainsi la rentabilité opérationnelle de votre entreprise lors d’un cycle complet d’exploitation.

Suivre les bons indicateurs selon son entreprise

Ces indicateurs financiers peuvent s’avérer être le socle des meilleures décisions possibles pour diriger votre entreprise, basé sur du factuel et non de simples ressentis. Mais inversement, tous ne sont pas forcément essentiels selon la nature de son activité. Attacher trop d’importance à chacun de ceux cités plus haut pourrait même vite devenir contre-productif et il est conseillé de sélectionner ceux reflétant le mieux son business model.

Définir clairement les objectifs de l’entreprise et les différents moyens mis en œuvre pour les atteindre est déjà une bonne façon de discerner les indicateurs qui nous sont pertinents. Par exemple, une société spécialisée dans l’achat-revente doit ainsi être focalisée sur sa marge et son suivi de trésorerie. La production de biens à partir de matière première demandera quant à elle une attention toute particulière envers le seuil de rentabilité. De nombreux plans d’action peuvent être articulés autour de certains KPIs, mais cela nécessite logiquement un suivi régulier.

Autre dimension essentielle pour s’appuyer sur certains indicateurs, il faut s’assurer de la fiabilité des données sur lesquelles ils reposent. Autant dire qu’établir la direction de sa stratégie sur de mauvaises informations est plus que dangereux.

Enfin, d’autres KPIs d’ordre plus commercial ou organisationnel peuvent également entrer en jeu et s’avérer décisifs pour le pilotage de certaines entreprises.

Un outil de facturation comme Sofacto offre ainsi l’avantage indéniable de pouvoir suivre certains indicateurs en temps réel. Tirant parti du plein potentiel du cloud, et ce en toute sécurité, on peut alors inclure la facturation dans l’analyse de la data pour améliorer ses performances et alimenter ces différents indicateurs.

[1] matrice qui indique le temps dont une entreprise a besoin pour transformer des marchandises achetées et produites en espèces

Plus d'articles :