Qu'est-ce que la facturation récurrente et comment la rendre plus efficace ?

La facturation récurrente est un procédé très pratique pour les entreprises, et ce à de nombreux niveaux. Dans une économie de plus en plus tournée vers l’abonnement, elle est particulièrement d’actualité. En quoi consiste vraiment la facturation récurrente et quels sont les processus à mettre en place afin de la rendre plus efficiente ? Sofacto vous dit tout.

Facturation récurrente : kézako

Comme son nom l’indique, la caractéristique principale de la facturation récurrente tient dans sa répétition à intervalles réguliers. Dans un contexte marqué par la croissance régulière du marché de l’économie par abonnement, il apparaît logique qu’un système de facturation basé sur la répétition d’un paiement gagne lui aussi en popularité auprès des entreprises concernées.

Ainsi, si une entreprise est spécialisée dans la gestion d’abonnements ou dans la prestation de services, elle a tout intérêt à produire des factures récurrentes, et surtout à les automatiser. La périodicité de cette facturation dépend généralement du secteur d’activité de l’entreprise. Pour un éditeur de logiciel SaaS par exemple, on peut légitimement penser à une facturation mensuelle, voire trimestrielle. 

Le but derrière sa mise en place est avant tout de gagner du temps. Il ne faut toutefois pas omettre d’autres aspects tout aussi importants tels qu’une meilleure gestion de la trésorerie ou éviter les relances infructueuses auprès d’un client tête en l’air.

Quel est l’impact de la facturation récurrente sur la trésorerie ?

Grâce au déploiement d’un système de facturation récurrente, une entreprise gagne en maîtrise sur sa trésorerie. En effet, pouvoir anticiper des rentrées d’argent régulières permet de gagner considérablement en visibilité. 

L’autre gros avantage lié à la trésorerie concerne la relance des clients en cas de retards ou d’impayés. En fixant une date de facturation récurrente, l’entreprise a davantage de contrôle sur les rappels à envoyer. Qui plus est, cela permet également aux clients concernés de se forger de bonnes habitudes. En effet, il est beaucoup plus facile pour eux de s’organiser en conséquence et d’éviter les oublis en se basant sur des paiements à dates fixes et régulières.

Pour rappel, les problèmes liés à une mauvaise gestion de la trésorerie sont bien souvent la raison principale pour laquelle une entreprise doit mettre la clé sous la porte.

Facturation récurrente : comment gagner en efficacité ?

La facturation récurrente peut très bien être effectuée manuellement par une entreprise, mais va très rapidement s’avérer chronophage. En effet, le modèle de facture est sensiblement le même. Seuls le numéro de facture et la date ont besoin d’être changés. Toutefois, pour gagner en efficacité, l’utilisation d’un logiciel de facturation dématérialisée comme Sofacto est vivement recommandée, notamment pour la possibilité d’automatiser les process.

Tout d’abord, on peut évoquer le fait que le nombre d’erreurs humaines est considérablement réduit. Grâce à un système automatisé, il est également beaucoup plus simple de faire preuve de flexibilité dans le cas où un abonné souhaite changer de formule. On l’a vu précédemment, qui dit facturation récurrente dit relance relance potentiellement régulière de la clientèle. Grâce à une solution SaaS comme Sofacto, il est possible d’automatiser ces rappels ainsi que de les personnaliser.

Pour rester dans l’idée de personnalisation, Sofacto propose également d’adapter vos factures à la charte graphique de votre entreprise. Gage de professionnalisme, il s’agit par ailleurs d’un moyen supplémentaire d’ancrer votre marque dans l’esprit de votre clientèle, d’autant plus dans le cadre d’une facturation récurrente.

En résumé, la facturation récurrente se développe en parallèle de l’essor du modèle de la subscription economy. Idéale pour gagner en visibilité sur la trésorerie et éviter les retards et impayés, elle a tout intérêt à être automatisée pour gagner en efficacité.

Plus d'articles :