Sofacto, une solution green pour la facturation

Billy RSE facturation green

Vous voulez en apprendre plus sur la politique RSE de Sofacto ?

Retrouvez notre article « Engagement RSE & Modèle 1-1-1 ».

 

À l’heure actuelle, l’édition de factures papier représente un véritable gaspillage de matière première et d’énergie. Mais qu’en est-il de la facture électronique ? Focus sur la dématérialisation, une solution dite d’avenir et une nouvelle manière de collaborer, pour travailler plus rapidement et plus efficacement.

Numérisation de vos factures : quel impact écologique ?

La facturation numérique fait écho aux diverses transitions qui bouleversent notre société. Les entreprises doivent faire face à de nouveaux enjeux, notamment en ce qui concerne leur impact sur l’environnement. En 2019, la France représentait à elle seule 3% de la consommation mondiale de papier. Partout en Europe, la dématérialisation encourage largement les comportements écoresponsables pour transformer les habitudes, comme les pratiques liées au traitement matériel des documents administratifs. Elle occupe donc une place centrale dans le fonctionnement et la politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE) des organisations, à l’image de celle pratiquée par Sofacto.

D’autre part, la production intense de papier, impliquée dans le phénomène de déforestation et des émissions de CO2, est un cheval de bataille déterminant. En effet, selon l’ADEME, un salarié a consommé 70 à 85 kilos de papier par an en 2020. L’optimisation de nouveaux processus amène à la réduction de l’empreinte carbone. Il s’agit donc de remplacer le papier en adoptant des pratiques intelligentes, orientées vers le digital. 

À l’orée des années 2010, 30 milliards de factures papier étaient envoyées chaque année à travers l’Europe. Cet enjeu toujours d’actualité représentait rien de moins que :

  • 400 000 tonnes de papier
  • 12 millions d’arbres
  • 2 700 tonnes d’encres
  • 165 millions de litres de diesel
  • 1 350 GWh

Les entreprises jouent donc un rôle conséquent, au niveau même de leur manière de facturer, dans la transition écologique dont notre monde a plus que jamais besoin.

Est-il vraiment possible de concilier sécurité, économies et écologie ?

La dématérialisation, illustrée par la facturation numérique, permet un gain de temps considérable pour un coût maîtrisé, ainsi que la sécurisation de données sensibles et booste la compétitivité d’une entreprise. Elle représente un levier important pour réaliser des économies. Alors que selon la DGFIP, une facture papier s’élève à un montant de 10 euros en règle générale, la facture électronique est estimée à moins d’un euro. Nul besoin donc, de passer par l’étape d’impression (comprenant le papier, l’encre et le matériel attenant). Il n’y a plus nécessité non plus de stocker les factures, qui impliquent des questions de coût et d’entretien et engendrent très souvent un désordre administratif.  

L’automatisation et l’envoi de documents dématérialisés assurent la sécurité de toutes les données essentielles ainsi qu’une vraie traçabilité. Vos factures sont accessibles et transmissibles pour les collaborateurs comme pour les clients et fournisseurs. Vous pouvez donc savoir en temps réel  qui consulte les documents, les crée ou apporte des modifications (visibles par tous). 

Cela vous donne également la possibilité de générer des accès hautement sécurisés et de les héberger sur un cloud prévu à cet effet. Par conséquent, la numérisation de vos factures simplifie considérablement les démarches à entreprendre. De fait, vos équipes collaborent et travaillent plus facilement, en toute transparence

La dématérialisation est une tendance actuelle et structurelle qui renouvelle profondément les méthodes de travail. L’utilisation raisonnée d’une facture dématérialisée permet d’avoir un impact environnemental bien moins conséquent que celui de son équivalent au format papier. C’est dans cette voie que s’inscrit Sofacto, en proposant une solution green, adaptée aux besoins des entreprises, pour les accompagner dans une véritable transition digitale et écologique.

Plus d'articles :